5 recettes à faire durant la quarantaine

Maintenant que nous sommes confiné à la maison en cette période de pandémie/quarantaine, c’est l’opportunité idéale pour tester de nouvelles choses. Voici ma liste de 5 choses que tu te dois d’essayer dans ta cuisine qui te sortira de ta routine entre regarder Netflix, aller sur ton balcon et te promener d’une pièce à l’autre.


  1. Ton ail noir maison

Découvert au début des années 2000 au japon et devenu populaire ici depuis peu, l’ail noir se mari avec à peu près tout, et c’est une façon originale de changer de la routine. Le problème est qu’il est hors de prix à l’épicerie (surtout le jour où tu découvres comment s’est fait, tu verses une larme en apprenant que tu payais 10$ pour 4 gousses d’ail).

Voici alors une recette simple et efficace pour faire ton ail noir à la maison. Peut-être que tu le découvriras pour la première fois ainsi, et je te promet que tu ne le regretteras pas! Ils se conserveront 1 an, c’est pas choquant ça.

crédit photo Elle.fr

2. Ton levain de départ

Maintenant qu’on est confiné à la maison, on a le temps de faire quelque chose qu’on remettait toujours à plus tard; du pain! Autant suis-je une adepte des pains à la levure, que les pains au levain son pour moi un incontournable.

Pour te faire du pain au levain ça te prend donc… du levain! Encore une fois, si tu en prends suffisamment soin, il te sera utile pendant des mois, voir des années 🙂

Crédit photo Marmiton

3. Des pâtes fraîches

Rien de mieux qu’un grand bol de pâtes fraîches, c’est d’ailleurs une belle recette à faire en famille. Ça nous change des pâtes sèches à l’épicerie, ça ne coûte pas plus cher et c’est certainement plus amusant.

C’est le temps de laisser ton imagination aller avec toutes l’éventail de garnitures et de sauces possible à marier avec ces pâtes.

4. Ricotta maison

On parlait justement de pâtes fraîches, et dans mon livre à moi pâtes fraîches rime bien souvent avec du fromage ricotta. Elle sera aussi bonne sur des croûtons avec des tomates confites et une feuille de basilic, que dans tes petits soufflés aux œufs, aux champignons sauvages et aux épinards.

crédit photo Coup de pouce

5. Gravlax de saumon au gin et à l’orange

Ça, sur une toast avec du fromage à la crème, des œufs de poisson, des oignons marinés et de l’aneth… je te jure que ça va changer ta vie (oui oui, rien de moins!). On mange souvent du saumon fumé mais on se prête plus rarement au gravlax. Alors tiens, un vent de changement dans ta routine, encore!

Et puis si jamais tu voulais te faire une toast au gravlax…


Bonne quarantaine à tous, amusez-vous bien avec ces recettes!

Ail noir maison

L’ail noir se caractérise par de l’ail qui a subit une réaction de Maillard, cela signifie que le sucre contenu dans l’ail s’est tranquillement transformé pour se caraméliser. Contrairement à ce que l’on pense, l’ail noir n’est pas une fermentation, mais bien une réaction chimique fait par une dégradation enzymatique.

Crédit photo Elle.fr

Il est possible de transformer toute sortes d’aliments de cette façon, tel que des poires, des topinambours, des pommes, etc. Tout réside dans l’imagination.

On peut l’utiliser en finition dans des sauces pour la viande par son goût légèrement acidulé, mélangé à du beurre pour le marier avec des pétoncles, tartiné sur du pain, etc.


Pour démarrer votre ail noir il vous faudra donc:

  • Un cuiseur à riz que vous ne comptez plus utiliser (ou achetez en un à 10$ sur les petites annonces 🙂 )
  • Du papier d’aluminium
  • De la pellicule plastique
  • Bulbe d’ail encore dans son enveloppe

Méthodes

  1. Dans un endroit fermé que vous n’utilisez pas beaucoup tel qu’un cabanon, un sous-sol ou un garage, installer votre cuiseur à riz et allumez le sur le mode warm (maintient chaud).
  2. Chiffonnez du papier d’aluminium dans le fond de votre cuiseur à riz afin que votre ail ne soit pas en contact direction avec l’élément chauffant. Déposez votre ail sur le dessus et refermez.
  3. Emballez votre cuiseur à riz dans de la pellicule plastique pour conserver la chaleur et réduire l’odeur.
  4. Laissez entre 15 à 30 jours dans le cuiseurs à riz, dépendant du résultat que vous cherchez à obtenir. Plus il reste longtemps, plus il obtiendra un goût acide.


Il est également possible de mettre vos bulbes d’ail dans des sacs sous-vide à cuisson avec 50% d’air à l’intérieur. Cela empêchera les odeurs et vous pourrez également démarrer différents aliments en même temps sans avoir de contaminations croisées.

L’ail au bout de 2 jours, 10 jours, 20 jours et 30 jours dans le cuiseur à riz.

Vous pouvez conserver l’ail noir au frais, au sec et à l’abri de la lumière pendant 1 an.